Gant de toilette ?

Et effectivement, aujoud'hui déjà il fait un gros soleil, ça change beaucoup de choses ! En plus, je me sent au top de ma forme. Après un petit dèj copieux, je pli tout mon bazar et charge tout. En chargeant, je remarque qu'il y a un bruit très bizarre qui provient de la suspension, je pars quand même. En roulant, je comprend d'où viens le bruit, l'huile de ma suspension semble s'être échappée, en gros la suspension est morte. Avec les suspensions basiques qui équipent la plupart des VTT

 actuels, j'aurais été bien embêté, mais pas avec la mienne. J'ai la chance qu'elle possède un gros ressort, lui il fonctionne toujours. Alors j'ai de la suspension quand même, ça rebondit un peu et quand j'appuie fort sur les pédales il faut faire attention à ne pas entrer en résonance avec le ressort mais à part ça, ça roule nickel. Je suis quand même en train de m'en faire envoyer une neuve en bas de l'Espagne, ça sera mieux sur les pistes affricaines.
Sinon, il fait un temps magnifique, je roule de bonne humeur avec un grand sourire. Je m'arrête dans un petit village acheter des fruits et légumes et un petit attroupement se forme autour de mon vélo. Les gens du bistro du coin m'ont repéré et ils aimeraient me payer un café pour discuter, allons y ! Mon espagnol étant assez limité, je ne reste pas trop longtemps, ils m'ont indiqué où je pourrais acheter un gant de toilette car j'ai perdu le miens : chez le chinois.
Je me rend alors chez le chinois en question. Il tient un magasin énorme, je ne sais même pas où trouver ça, alors je vais essayer de demander. Mimer un gant de toilette, ce n'est pas si facile en fait. On me propose du gel douche, du déodorant (j'avais mimé en me lavant sous les bras) des gants pour l'hiver, ha et finalement un truc qui ressemble à un gant de toilette, je prends !
Je continue ma route et j'ai une sensation bizarre dans mon pied droit, j'essaye d'enlever ma cale de la pédale et un bruit de métal me fait comprendre que ma cale de chaussure s'est dévissée, tout est par terre. Je ne retrouverai qu'une seule des deux vis. Peut importe, il fait tellement chaud c'était le bon moment pour passer aux claquette (en cales automatiques aussi et avec toutes leurs vis !). Je roule alors en tongues et en short devant des paysages magnifiques. Ce soir, j'ai trouvé par hasard un super camping (avec piscine, super marché, restaurant, wifi, ...), en plus les réceptionnistes sont sympa et j'arrive à négocier le prix du wifi (2€ au lieu de 8 pour toute la nuit). Au total, je m'en tire pour 12€, très correct. Même le super marché n'est pas cher du tout, j'en profite pour me réapprovisionner et me faire une grosse bouffe, au menu de ce soir :

 - des olives noires de la région en apéro
 - médaillon de Merluzza del cabo accompagné de riz à la sauce yassa (si vous voulez essayer, ça se cuisine beaucoup mieux en écoutant du régae)
 - bouteille de vin (pour moi tout seul, je vais bien dormir !)
 - yaourt et fruits

quelques photos :

   

   

   


Le trajet de la journée, Tortosa -Alcossebre : 99 km

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.selle-et-riz.com/trackback/169

Haut de page