Le prix de la douche

Après une grosse journée à bien transpirer, je rêve toujours d'une bonne douche. Bien que j'ai tout le nécessaire pour bivouaquer dans la nature (si je trouve de l'eau avant), se laver à la nuit tombée (il fait froid) avec de l'eau froide, j'ai encore un peu de mal. Alors quand je croise un camping ouvert, ce qui est rare en cette saison, j'imagine déjà la douche chaude avec lumière. Aujourd’hui j'ai encore cédé.

C'est comme ça que je suis arrivé aujourd'hui dans le seul camping ouvert à 30 bornes à la ronde, un camping naturiste. On est pas obligé

 de se mettre tout nu à l'entrée, c'est déjà bien. Avec le froid, personne n'est à poil, du coup c'est comme un camping normal. Au final, ça fait cher la douche (20 euros) puisque c'est le seul truc que j'utilise dans le camping, le luxe d'une douche après 100 km à un prix...

Le paysage commence à changer et les bords de routes sont maintenant bordés d'oliviers, de cactus, d'orangers et de nombreux murs en pierre :

N'essayez pas de manger les olives sur l'arbre, c'est pas bon du tout ! Apparemment il faut les faire tremper très longtemps dans de l'eau salée avant de les manger. J'ai pris une orange dans un champs d'orangers que j'ai mangé plus loin. Je n'avais pas mangé quelque chose d'aussi bon depuis longtemps. Du coup j'ai fait demi tour et j'en ai rempli un sac !

La petite vidéo bonus de la bouffe du soir :

Billet rédigé le soir dans la tente et posté le lendemain depuis Mc do :



Sitges -> l'Ametlla de Mar : 115 km :

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.selle-et-riz.com/trackback/107

Haut de page