À la Maison blanche

Hier, mercredi, j'ai quitté Rabat pour mettre le cap sur Casablanca. Julian avec qui je voyageait depuis le début du Maroc avait des personnes à rencontrer sur Rabat, du coup il y reste. Nous nous séparons donc pour quelques temps.
Sur la route Rabat - Casa, mon cousin qui connaît bien le Maroc m'avait dit de passer à Mohamedia car il a un ami qui y tient un snack et fait les meilleures sardines du coin.
Je n'ai pas été goûter les sardines des autres, mais celles que j'ai

mangées étaient vraiment excellentes. Au Maroc, on mange avec les mains la main : uniquement la droite (l'autre remplace le PQ notamment). Alors pour les sardines, comme ce n'est pas très pratique à manger et ne voulant pas faire de gaffe, j'ai regardé comment mon voisin de droite les mangeait : uniquement de la main droite du début à la fin, sans jamais sortir son autre main. Alors du coup, même si décortiquer du poisson d'une seule main n'est vraiment pas évident, j'ai fais de même. Jusqu'à ce que mon voisin se lève, et que je réalise qu'il n'avait qu'un seul bras, je me suis alors retourné et dernière moi, les gens mangeait tous avec deux mains !

A Casa, j'avais 2 contacts, mais aucun n'était joignable aux numéros que j'avais, je me suis alors mis en recherche d'un petit hôtel pas cher. J'ai trouvé, mais il ne fallait pas avoir peur de faire quelques efforts supplémentaires : je dois monter mon vélo et tous les bagages tout seul sur deux étages en passant par un escalier en colimaçon étroit :


Il n'y a pas d'eau chaude, mais ça ne me dérange absolument pas, il fait encore jour, une bonne douche glacée, ça remet sur pied. L'hôtel est situé en pleine médina et possède une petite terrasse pour faire sécher le linge depuis laquelle on a une bonne vue sur l'ancienne ville. Je passe la fin d'après midi et la soirée dans la médina. Elle me parait immense, j'adore m'y perdre, prendre mon temps, rencontrer des gens et discuter autour d'un thé à la menthe ou encore voir tous les étals d'épices, fruits secs, de morceau de viande rougeâtre qui pendent aux abord de certaines boutiques, de marchands de fruits et de légumes, vendeur de nougat ambulants, ... Et c'est un véritables voyage olfactif par la même occasion. Ici les odeurs sont poussées à l’extrême : les bonnes et les mauvaises ! On passe d'une délicieuse odeur d'amandes grillés et 10 mètres plus loin à la boutique de viande qui sent le sang et le je ne sait quoi d'autre mais qui ne sent pas bon ! Puis c'est l'odeur de narguilé, de thé à la menthe et de mélange d'épices. Du coup, je décide d'y rester une nuit de plus !

Aujourd'hui jeudi, j'ai été voir la mosquée Hassan 2, c'est la plus grande d'Afrique avec ses 200 mètres de haut, c'est aussi une des rare que les non musulmans comme moi peuvent visiter. L'entrée est tellement chère que je suis resté dehors discuter avec le gardien et rigoler devant les hordes de touristes arrivés en car, appareil photo en bandoulière, qui mitraillent un peu près tout et n'importe quoi. J'ai alors été à la médiathèque chercher gratuitement les renseignements sur la mosquée et le reste de la région. J'ai passé le reste de la journée à me balader dans les petites ruelles et j'ai été me détendre au hammam avec un masseur (qui m'a arraché une couche de peau dégueulasse impressionnante).

Rabat - Casablanca : 94 km

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.selle-et-riz.com/trackback/155

Haut de page