Nouakchott - Saint Louis

A Nouakchott, je suis hébergé chez un contact. Ahmed me parle de son pays avec ses amis et du thé à la menthe, décidément, il faudra revenir avec plus de temps pour découvrir tout ça (je me presse un peu pour arriver à Dakar avant le 26 février, jour des élections présidentielles).  Après deux nuits chez Ahmed, je quitte Nouakchott mercredi 15, de bonne heure pour éviter la circulation. Je décide de ne pas emprunter l'itinéraire classique de Rosso, mais de prendre par le barrage de Diama, c'est de la piste mais c'est joli et il parait qu'on s'y fait moins embêter. je suis en forme, Ahmed m'a bien nourrit, du coup je bat mon record avec 169km dans la journée ! Je suis arrêté dans ma courses par une piste de sable, sur goudron, j'aurais même pu faire un peu plus je crois !

Je ne trouve pas grand chose pour dormir, c'est alors l'occasion de mon premier bivouac en Mauritanie. Je trouve un coin sympa, à l'abri des regards, l'occasion de faire un feu de camp. En plus du bois, je teste les crottes de chameau séchées, ça brûle bien mais ça sent quand même, elle ne devais pas être suffisamment sèches.

Mardi, je me réveille dans mon petit coin de paradis et j'emprunte la piste qui traverse un parc national. Je me fait couper la route par toute une famille de phacochères.

La route est magnifique, la piste de sable valait le coup. A la fin du parc, c'est la frontière avec le Sénégal. Après une petite fouille en règle et quelques discussions sympathiques sur le vélo, j'ai mon tampon d'entrée et même une petite dédicace du douanier, il ne fait pas ça à tout le monde qu'il m'a dit. Entré au Sénégal, je suis tout d'abord impressionné par la qualité des routes : elle sont neuve, un bitume tout lisse et bien entretenu. J'arrive à Saint Louis où je me repose une journée, reprendre quelques forces.

Nouakchott -> Bivouac : 169 km !
Bivouac - > Saint Louis : 107 km

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.selle-et-riz.com/trackback/142

Haut de page