Occupe toi de la route...

... ou c'est la route qui s'occupera de toi, parole de chameau.

Mercredi, je quitte Tarfaya fatigué : j'ai tellement mangé la veille qu'il m'a été impossible de dormir la nuit, j'ai dû ne dormir qu'une seule heure au total. Mais une fois sur les pédales, la forme est là.
La route Tarfaya - Layoune semble assez dangereuse : toute droite, avec beaucoup de visibilité et donc des voitures et camions qui roulent très vite et des chauffeurs qui semblent ne pas trop savoir où se situe la pédale de frein. En témoigne les 3 cadavres de chameaux que je croise en moins d'un kilomètre (et les nombreux cadavres et tas d'os d'autres animaux, mais c'est moins impressionnant que les chameaux). Je prend cela comme un avertissement, pas question d'écouter de la musique ici, toute mon attention est à la route. En chemin, j'ai l'impression que le peintre des bornes kilométriques est juste devant moi car toutes les bornes sont effacée et ça semble récent :



Jeudi, je quitte Layoune. En sortant, je tombe sur une 4 voies toute neuve avec un bitume super lisse et un petit vent dans le dos : un régal.

J'avale alors les 40 premiers kilomètres sans m'en rendre compte à plus de 25 km/h. Je fais une petite pause pour prendre un peu de sucre, et là un 4x4 s'arrête à côté de moi. Un homme en descend et me lance "Ça fait une heure que j'essaye de vous rattraper". Je suis un peu étonné, je ne pense pas rouler si vite que ça quand même. Il m'explique alors que son chef m'a aperçu et qu'ils leur à demandé de me trouver :

et donc voici le super bonus de la journée, Fabien à la TV marocaine :
-> vidéo JT.... finalement impossible de l'avoir pour ce soir, bien qu'elle ai été diffusée hier soir apparemment. Je la publie dès que j'ai réussi à l'obtenir.

En attendant, les coulisses du tournage :


Sur la route, il fait chaud, plus que les autres jours, je cuit. J'ai remis un T-Shirt à manche longue pour ne pas cramer. J’aperçois des mirages un peu partout, pas toujours facile de vous les faire partager, j'essaye quand même :

Est ce que vous voyez quelque chose aussi ou c'est le soleil qui me tape un peu trop sur la tête ? En tout cas, cette fois ci, je suis allé voir de plus près et il n'y avait d'eau nulle part, que du sable.

 Le soir, je fais un bivouac près de la mer dans un endroit fort joli :


Au lieu d'avoir 36 cartes, je teste une nouvelle formule : une seule carte par billet.
Tarfaya - Layoune : 105 km
Layoune - Lemsid : 111 km
Lemsid - Boujdour : 83 km

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.selle-et-riz.com/trackback/128

Haut de page